• Contexte

    "In the darkness, a poor and lonely man smile then break the silence by applauding "beatiful, beatiful !" And these last words will be heard only by the one to whom they were addressed. "

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    "Tic Tac, Tic Tac"

    Dans le noir l'horloge qui changeras à jamais l'existence elle-même, continue de tourner à l'envers. Personne ne le voit, personne ne la remarque. Personne n'est au courant de l’existence de cette horloge. Et pourtant, elle est là. Et elle tourne. à l'envers.

    ça y est, l'horloge s'est arrêtée. Des choses étranges sont arrivées. Mais personne  ne pensait que c'était à cause de l’horloge, vu que personne ne sais qu'elle est là.Et pourtant, elle est ici. Et a cessé de tourner.

    L'horloge est repartie dans le bon sens. Mais est-ce vraiment le bon sens ? Qui sait, peut-être que cette horloge était la seule à être normale, et que ce que l'on appelait "à l'envers" est en réalité le véritable "à l'endroit " ? Mais personne ne le sais, car personne n'a conscience de la présence de cet horloge. Et pourtant, elle est toujours au même endroit. Et Tourne. à l'endroit cette fois.

    Mais un jour, l'horloge repris sa rotation "inversée". Et toutes les horloges l'imitèrent, car cette horloge là existait enfin aux yeux de tous. Le phénomène de groupe on suppose.

    Mais les gens qui n'ont pas toujours étés là, virent ce changement. Et ceux qui réalisèrent que les horloges avaient fait...ça se retrouvèrent dans un rêve. Un rêve qui n'avait pas de fin.

    Peut-être pas de sens non plus.

    Car les aiguilles peuvent tourner.

    Les balanciers peuvent de balancer.

    Les cadrans nous aider.

    Le temps nous affecter.

    Mais les gens eux, voudraient bien le faire aussi.

    Mais il n'y arriverons pas.

    Il ne peuvent qu'essayer.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    "Voilà pourquoi ces gamins auraient dus m'écouter. Ils sont désormais prisonniers de cette horloge tout droit sortie des enfers."

    "Pourquoi ils ne m'ont pas entendus ? Désormais ils sont retenus dans ces mondes onirique..."

    "Ils doivent arriver à sortir avant que cette horloge finisse de fonctionner."

    "Mais comme le temps, une horloge ne finit jamais de fonctionner."

    "Elle."

    "S'arrête"

    "Juste"

    . . .

    . .

    .

    . .

    . . .

    "Dans tous les cas, prions ensemble notre dieu pour qu’ils s'en sortent."

    "Pour que ces innocents présumés cessent d'être les prisonniers..."

    -

    "De l'horloge des rêves sans fin"


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :